Vous pensez que c'est la meilleure solution pour votre problème ?

25 novembre 2014

Troubles du sommeil

                         

Les troubles du sommeil peuvent avoir des causes organiques ou psychologiques, être temporaires ou chroniques. Lorsqu'ils se prolongent dans le temps, les troubles du sommeil peuvent avoir de lourdes conséquences sur le psychisme d'un individu, allant jusqu'à la dépression profonde


Les troubles du sommeil sont divisés en 3 catégories. On distingue les dyssomnies, les parasomnies et les troubles du sommeil d'origine psychiatrique ou neurologique, symptômes d'une autre affection. Bien que les troubles du sommeil ne présentent pas de danger en eux-même, l'épuisement qui peut en résulter fragilise le patient, et le rend plus vulnérable tant sur le plan physique qye sur le plan psychologique.

Les troubles du sommeil de type dyssomnie regroupent à la fois les insomnies et la narcolepsie. Les insomnies peuvent être d'origines diverses, les plus courantes étant les insomnies d'origine psychologique. Il existe toutefois des insomnies d'origine extérieure (extrinsèques), qui sont liées à un changement de l'environnement habituel du patient, et des insomnies appelées "insomnies d'altitude", qui interviennent après un passage rapide de basse à haute altitude. Les dyssomnies incluent enfin les troubles du sommeil liés à la prise de médicaments ou à la consommation d'alcool.

Les parasomnies sont des troubles du sommeil qui ne concernent ni l'endormissement ni le réveil matinal, mais correspondent à des interruptions de sommeil au courts de la nuit. Parfois très éprouvantes, les parasomnies sont considérées comme normales chez les enfants, mais deviennent pathologiques chez l'adulte. Les troubles du sommeil rangés dans la catégorie des parasomnies comptent notamment les terreurs nocturnes, le somnambulisme, l'énurésie (incontinence nocturne), l'apnée du sommeil et le bruxisme (grincer des dents dans la nuit).